Pas encore inscrit ?

 Tales of the World : Radiant Mythology :

Tales of the World : Radiant Mythology, le dernier né arrivé en France de la saga des Tales est sorti en 2007 sur PSP. Bien qu'uniquement en japonais et anglais, le jeu reste accessible à bon nombre de personnes pas trop mauvaises en anglais. Le concept du Tales of the World est de réunir des personnages des différents opus dans une même aventure.

Graphismes : 18/20

Les capacités de la console de Sony ont été bien exploitées. On est littéralement plongé dans le décor, avec une vue qui suit le personnage dans le dos, plutôt qu'une vue en plongée, comme on l'avait eu dans ToS ou ToE. Les décors sont époustouflants, aussi bien hors combat que dedans et la vidéo d'intro tout en animé. Je ne sais pas ce qu'il en est pour la fin, mais je n'ai vu aucune autre cinématique dans le jeu, qui aurait peut-être été mieux avec un peu plus de cinématiques. Graphismes beaux, oui, mais répétitifs dans les donjons ; si vous changez d'étage, les chemins changent, mais pas tellement le décor autour de vous.

Scénario : 13/20

Vous vous réveillez dans un bien étrange endroit : sous les racines d'Yggdrasil, l'arbre du Mana. Vous et une petite créature nommée Mormo avez été créés par l'Arbre, pour protéger le monde de « Terresia ». Votre nom : « Les descendants ». Après vous être battu contre quelques sangliers furieux, vous arrivez à la petite ville d'Ailly. En déambulant dans les rues, vous rencontrez une jeune fille aux cheveux roses nommée Kanonno, plutôt renfermée, vous ne saurez pas tout de suite l'importance qu'elle a dans l'histoire. Arche vous sautera au cou un peu plus loin, puis vous verrez Kratos dans son stoïcisme habituel, Lloyd et Génis, et beaucoup d'autres ! Au fur et à mesure de votre exploration du monde, vous découvrirez le complot qui se trame contre Terresia, un homme veut construire son propre monde en vidant la planète de son mana. Il est vrai que ce scénario est du déjà-vu, un affreux méchant vilain pas beau qui veut détruire le monde, et j'ai personnellement oublié rapidement le scénario qui me semble assez mineur, étant donné la trop courte durée de la quête principale. Seuls les héros, pour moi, rendent l'histoire intéressante, car vous serez amené à combattre avec la plupart d'entre eux.

Gameplay : 17/20

Nous retrouvons parfaitement ce qui a fait le succès des Tales of, c'est-à-dire le système unique de combat. Contrôle complet du personnage, déplacement infini dans la zone de combat (oui, vous pouvez même passer derrière l'ennemi, comme ce n'était pas le cas dans Tales of Symphonia), possibilité de changer de perso-joueur en combat, bref vous serez comme un poisson dans l'eau. On retrouvera avec délice les impressionnantes Hi-Ougis (les grosses attaques quoi :p), disponibles à partir d'un certain niveau, les attaques à l'unisson (absence d'attaque U combinée semblerait-il), disponibles dès le début, lorsque vous êtes en overlimit ; et enfin, vous pourrez entrer en mode « overlimit », qui vous offre une barrière de protection comme dans n'importe quel autre tales où cela existait. On regrettera l'absence d'exploration de la carte, mais vous exploiterez avec joie la dizaine de donjons, comportant chacun plusieurs étages labyrinthiques. Vous aimerez le système de récolte et de craft ingénieux pour renforcer vos armes, pour cuisiner etc' Et plus d'un apprécieront, je pense, voir Arche dans son équipe balancer une « indignation » sur la chauve-souris d'en face ! Je vous laisse découvrir les autres héros.
Un gros mauvais point se trouve sur l'absence totale d'énigmes à résoudre dans les donjons. Vous les traverserez uniquement à coups d'épée, juste en tuant les monstres sur votre chemin, ce qui rend l'exploration assez répétitive et laborieuse (sauf si vous slalomez entre les monstres, et encore !).

Bande son / bruitages : 18/20

Ni trop assourdissantes, ni trop sourdes, des musiques « d'ambiance » accompagneront vos explorations des différents donjons : la musique est toujours différente pour chaque donjon (différent de ToS). Mais le clou de la bande-son, c'est bien sûr les musiques des autres opus, remixées pour l'occasion (fort bien d'ailleurs), qui accompagneront vos combats avec le personnage associé dans votre équipe (je précise, uniquement lorsqu'il exécute obligatoirement la mission avec vous). Par exemple, si Lloyd combat avec vous, vous entendrez « Full force » de ToS. Vous retrouverez « The arrow was shot » de ToA et bien d'autres, avec de nombreuses surprises ! Quant à la vidéo d'intro, la musique est très jolie, et donne assez bien l'ambiance du jeu. Cette bande-son est, à mon goût un pur plaisir, je ne coupe jamais la musique quand je joue ! Je mettrai juste un bémol pour les voix, je trouve dommage qu'elles n'aient pas été conservées par rapport aux jeux initiaux.

Durée de vie : 15/20

Le jeu est énorme à exploiter. Car, en plus de la quête d'histoire, vous aurez une centaine de quêtes (je ne les ai pas comptées, mais je pense), qui vous permettront de découvrir le jeu et parfois assez mystérieuses, quand elles concernent un guerrier « Radiant » (eh oui, vous n'avez pas oublié le titre du jeu hein ?). En plus de toute ces quêtes, de nombreuses classes (et notamment des classes cachées) sont à découvrir, et à faire évoluer : surtout si vous tenez à faire les Hi-Ougis. Je n'en citerai que quelques-unes : de la plus basique, warrior (guerrier), à d'autres plus sophistiquées, bishop (évêque : combine soin et sorts de combat). Je vous laisse découvrir les classes secrètes. Le système de craft dont j'ai parlé plus haut et les « magic maps » (je vous laisse le soin de découvrir également) assureront également une longue durée de vie.
Mais alors me direz-vous, pourquoi ne mettre que quinze, si tout semble si parfait ?
Eh bien ces nombreuses quêtes en fait, sont parfois très minimes voire répétitives, sauf si vous trouvez passionnant d'aller pour la énième fois dans le même donjon, et tuer pour la énième fois les même bestiaux pour rapporter je ne sais trop quoi. Les sujets de ces quêtes seront principalement : postier (eh oui vous verrez pourquoi XD), sauveur des kamikazes qui décident d'aller se balader dans les donjons pleins de monstres, récolteur d'objets ou crafteur ! Bon ok, cela nous aide à explorer le jeu, mais à la fin, c'en devient vraiment trop lourd à mon goût. M'enfin quelques quêtes assureront tout de même une certaine durée de vie au jeu.

Note globale : 16/20

On peut dire que vous apprécierez ce jeu, c'est sûr. Tout y est pour faire un bon TotW, et un bon Tales of en général. Bande-son originale, graphismes superbes, système de combat qui nous plonge au c'ur de l'action sont au rendez-vous, mais vous l'abandonnerez à cause de sa répétitivité et de sa durée de vie moyenne. Sauf si vous êtes très patients, pour découvrir toutes les facettes cachées du jeu.

Review réalisée par Ceres_Irving et Lloyd78